Du Je au Soi, du Soi au Nous.

Plus je me cherche moins je me trouve ,

plus j’accepte de me perdre plus je me rencontre …

Plus je me rencontre moins je crois et plus je sais,

plus je sais moins je me trompe,

moins je m’égare et plus je vis,

plus je vis plus j’Aime, plus j’aime plus je m’ouvre, plus je m’ouvre plus je donne,

plus je donne plus je reçois, plus je reçois moins j’ai peur,

moins j’ai peur plus je suis puissante,

plus je suis puissante moins je m’appartient,

moins je m’appartient et plus tout m’est offert, plus tout m’est offert moins j’ai de besoin,

moins j’ai de besoin plus je suis libre !

Plus je suis libre moins je revendique et plus je crée,

plus je crée plus je me relie au monde,

plus je résonne avec le monde plus le monde s’illumine,

plus le monde s’illumine plus je m’élève, plus nous vibrons , plus tout s’harmonise , moins nous sommes divisés plus nous sommes Un …

Infiniment Un…

Un, Un, Un pour tous tous pour Un , unis vers une cause commune au service de la Vie.💓Viens je t’emmène !

46934397_10217737837697625_1357802246468796416_n
Ely💓

Sans Désir est-il possible de Vivre ?

e1276894460b42e75497c3f441d5d408

Tiens tiens… Questionnons un peu notre nature désirante.

Certains dogmes diront que oui nous pouvons vivre sans, notre nature humaine affirmera que Non !  

Actuellement Vénus et le Soleil fusionnent…Ils se consument ensemble, s’étreignent avec passion dans l’énergie du Scorpion…

Il semblerai que, de cet ébat cosmique, des perles de sueurs s’écoulent toutes ruisselantes de clarté sur nos complexes de pouvoir.

Mon empathie Neptunienne fusionne avec cette influence très dense, très très dense !…

Mon Amour est tourné vers l’énergie du Scorpion car il est plus facile actuellement de les comprendre par le Coeur.

Je ressent cette vibration comme Une puissante  invitation à méditer nos profondeurs, permettant une observation consciente de nos pensées décentrés de la voix du Coeur…

Il n’est pas malsain de désirer, car Le désir humain prend racine dans notre centre de Vie,

simplement, il y a désir et Désir…

Un désir qui se conjugue plutôt avec l’avoir qui passe par cette partie de notre corps si sensible aux stimulis visuels alléchants ainsi qu’au touché sensuel et charnel,

ou, celui qui se conjugue plus rarement avec l’Être, un Désir qui traverse préalablement le coeur.

Pourtant, cette voix royale et Sacrée s’autorise tout les frétillements du Désir mais sans s’encombrer des  » vouloir » ni des « attaches » compulsives et obsessionnelles, sans volonté de posséder, un Désir qui résiste à l’asservissement, parce qu’il est Fort et Puissant et qu’il n’a rien à prouver car il sait qu’il à tout en Lui.

Car oui, il est possible de désirer sans vouloir se « lier » à l’objet du désir.

Lorsque l’impulsion se fait sentir, nous avons dans ces moments le choix du passage à l’acte, ou,  de se laisser traverser par cette vibration orgasmique qui illumine notre cité intérieur souterraine. 

Jouer avec son désir pour apprendre de lui, de ce qu’il a à nous dire sur ce que nous sommes et ce que nous désirons être. Réapprendre à discerner, affiner, devenir  conscient de ce qui motive notre désir.

Se laisser enseigner par ce Désir, se gorger de lui, jouir de son frisson, de son éphémère et intense Beauté.

Se mordre les lèvres, ressentir les parties de son corps réagir à ce feu Vivifiant et stimulant comme je le ressent ce matin grâce à l’écriture de ce texte emflammé !

Kay Nielsen

Ce Feu désirant nous révèle nos aspirations intérieures sans nécessairement chercher à conquérir ou obtenir.

Nous pouvons Vivre sans honte ni frustration cet état désirant, tout en étant détaché sans occulter ni brimer notre Plaisir , car ce Désir honore notre être lumineux.

Ce Désir là construit notre éthique Divine, Ce désir là n’a plus besoin de dogme ni d’institution pour marcher droit, ce Désir porte l’individu vers les cieux , ce Désir là équilibre nos polarités contraires, ce Désir là permet de nous rendre compte de notre interprétation erronée et du détournement du verbe DESIRER.

L’expression de la simple satisfaction sexuelle devient presque , je dis bien presque 😉 insignifiante à coté de ce que la pleine expression du Désir Divin (et Orgasmique) représente. 

Je ne m’excuserai pour rien au monde de laisser  rougir mon corps, parce que je ne me sent pas esclave de cette sensation de désir, car elle est dirigée ce matin vers le bout de mes doigts sur le clavier, je n’en rougirai pas puisses qu’elle me permet de divaguer, de jouir du dedans avec ma plume en toute reliance frétillante et vivifiante avec mon corps.

Cette qualité de Désir résout le dilemme de fermeture aux désirs quand nous nous sommes laissés consumés par lui, lors d’une rupture douloureuse par exemple.

Ce Désir là,  jailli de l’émerveillement d’Aimer.

Ce Désir là, pousse à aller vers, stimule le Désir de rencontrer la Vie en l’autre,ce Désir là n’entraine pas avec lui les toiles d’araignées ou s’agglutinent les vielles mémoires de souffrance, il  pousse à s’émerveiller, réveille l’envie d’étreindre l’étrangeté de Vivre.

Un Désir brûlant du dedans qui protège des combats et des cataclysmes du dehors.

Un Désir indépendant, autonome, libre, créateur de Vie, 

Une espèce nouvelle de Coopération autosuffisante, mmmmh j’adore faire fusionner textuellement les contradictions .

N’est ce pas cela faire L’Amour avec la Vie ? 

Dans l’intention Divine de vous avoir un peu allumé le coeur 

et fait partager mon Plaisir 😉 !

Humainement Votre

Ely.

« A toi le  Scorpion de mon coeur qui peut être se reconnaitra. »